Focus sur les jeunes ultramarins

À travers des expérimentations, des études, des publications et des événements, l’INJEP consacre nombre de ses travaux et activités à la situation et aux conditions de vie des jeunes en Outre-mer. L’ambition : comprendre les particularités de ces territoires afin d’éclairer l’action publique et favoriser des réponses adaptées aux problématiques spécifiques des jeunes ultra-marins.

Dans le cadre de son partenariat avec le ministère des Outre-mer, le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) de l’INJEP a lancé depuis 2009 cinq appels à projets spécifiquement en direction des territoires ultra-marins. Résultat : 16 expérimentations, plus de cent projets soutenus et évalués, et les publications prochaines des enseignements tirés de ces évaluations portant sur l’illettrisme, le décrochage scolaire, les violences faites aux femmes, la santé ou encore l’insertion socio-professionnelle.

Dans son 49e numéro, la collection des « Cahiers de l’action » s’intéresse, quant à lui, à la mobilité internationale des jeunes ultra-marins. Il en ressort que les dispositifs élaborés en métropole se révèlent souvent inadaptés aux contextes historiques, géographiques, démographiques et sociologiques spécifiques de ces territoires. C’est pour échanger sur ces constats et sur les leviers de développement de la mobilité des jeunes ultra-marins, que l’INJEP a organisé une conférence-débat rassemblant chercheurs et professionnels le 12 avril dernier.