Adolescences méditerranéennes

L'espace public à petits pas


Issu d’une enquête menée dans neuf pays du pourtour méditerranéen, cet ouvrage s’intéresse aux manières dont les adolescents découvrent l’existence et les problématiques de l’espace public. Il se compose tout d’abord d’un ensemble d’ethnographies déployées dans trois directions (s’exposer, s’affirmer, se projeter) capables de refléter les dynamiques d’apprentissage des adolescents au seuil des responsabilités de l’âge adulte.

En savoir plus

Ces enquêtes visent pour l’essentiel des espaces de sociabilité éloignés de la famille ou de l’école, elles concernent un ensemble de questions qui, du lien civil aux principes démocratiques, s’avèrent essentielles pour la compréhension de la citadinité et de la citoyenneté. La dernière partie de ce recueil de textes se place sur une plus large échelle. Elle permet de s’interroger sur la comparabilité même des données ethnographiques et laisse envisager des lignes de réflexion susceptibles de traverser l’hétérogénéité constitutive des cultures méditerranéennes, en œuvrant pour un dialogue entre les deux rives de cet espace géographique.

Ont collaboré à cet ouvrage, sous la direction de Marc Breviglieri et Vincenzo Cicchelli, Nicolas Auray, Mounia Bennani-Chraïbi, Marco Bontempi, Assia Boutaleb, Franco Cassano, Vittorio Cotesta, Marc Crépon, Eric Doidy, Nassima Dris, Vitor Sérgio Ferreira, Maria Geka, Maria Antonia Gomila Grau, Myriam Hachimi Alaoui, Mohand Akli Hadibi, Magdalena Jarvin, Azzedine Kinzi, Maurizio Merico, Mohamed Nachi, Massimo Pendenza, Joan Stavo-Debauge.

Octobre 2007

En savoir plus sur l'auteur

Marc Breviglieri est sociologue, maître de conférences (IUT de Paris-V, Groupe de sociologie politique et morale/EHESS). Il travaille sur la dimension anthropologique de l'habiter, sur l'éthique dans les relations entre les proches, sur le travail social de proximité et sur les dimensions sensibles de l'usage de la ville. Il a notamment dirigé Sens de la critique, sens de l'injustice (avec C. Lafaye et D. Trom, Économica, Paris, 2007). Vincenzo Cicchelli est sociologue, maître de conférences (Cerlis, Paris Descartes/CNRS). Il travaille sur les jeunes et les liens qui les unissent aux adultes, sur leur mobilité internationale dans une perspective comparative et interculturelle, sur l'histoire de la sociologie de l'adolescence et de la jeunesse. Il a notamment publié La construction de l'autonomie (PUF, Paris, 2001) et dirigé Ce que nous savons des jeunes (avec C. Cicchelli-Pugeault et T. Ragi, PUF, Paris, 2004).