Des élections locale aux élections européennes : pour une lecture plus nuancée da la participation des jeunes

Jeunesses : études et synthèses n°27


Les scrutins municipaux, départementaux et européens de 2014 et 2015 ont à nouveau témoigné d’une plus forte démobilisation des jeunes électeurs par rapport aux autres classes d’âge. Aux enjeux parfois mal définis, ces élections intermédiaires s’inscrivent par ailleurs dans un contexte économique et social extrêmement tendu qui accentue la défiance des jeunes à l’égard du politique. Pourtant, des chiffres mettent à mal les discours alarmistes sur la participation électorale des nouvelles générations et invitent à interroger les nouveaux rapports que les jeunes entretiennent avec la vie politique.

En savoir plus

Le paradoxe paraît frappant : en même temps que progressent les représentations positives des jeunes à l’égard du système démocratique (82 % des jeunes de 18 à 29 ans estiment qu’un système politique démocratique est une bonne façon de gouverner, selon l’enquête «Valeurs » dont l’exploitation du volet « jeunesse » est réalisée par l’INJEP, l’abstention continue d’augmenter à un rythme soutenu depuis une trentaine d’années.

Ce numéro d’Etudes et Synthèses réalisé par Laurent Lardeux, chargé d’études et de rechercher à l’INJEP  met à mal les discours alarmistes sur la participation électorale des nouvelles générations et invitent à interroger les nouveaux rapports que les jeunes entretiennent avec la vie politique.

En savoir plus sur l'auteur

Laurent Lardeux, chargé d’études et de recherche à l’INJEP