Education populaire et intervention sociale


Le dossier de ce numéro, coordonné par Léa Lima et Sylvie Rouxel (maîtres de conférences au centre national des arts et métiers [CNAM]), s’intéresse aux rapports qu’entretiennent l’intervention sociale et l’éducation populaire auprès des personnes vulnérables et précaires aujourd’hui.

En savoir plus

Sommaire

  • La prise de parole de jeunes des favelas à Rio de Janeir

Jussara Freire et Julia Farias

Pour les jeunes habitants de favelas exposés aux risques des violences policières et sujets aux violences du narcotrafic, la prise de parole et la formulation de revendications dans l’espace public se révèlent une opération particulièrement difficile. Les auteures analysent les contraintes qui pèsent sur ces jeunes, réfléchissent aux ressources actuelles qu’ils mobilisent pour prendre part à la vie politique de la ville, et montrent comment l’engagement culturel, à travers le témoignage de deux jeunes habitants des favelas de Rio de Janeiro, constitue une alternative à cette prise de parole dans l’espace public.

  • « T’as arrêté l’école quand ? »

La structuration par le diplôme du groupe des ouvriers qualifiés

Séverine Misset

Cette contribution se propose de revenir, à partir d’une enquête qualitative, sur la manière dont l’enjeu scolaire vient structurer le groupe des ouvriers qualifiés. Dans un premier temps, l’article caractérise les ouvriers qualifiés en termes de parcours scolaires et professionnels en distinguant trois types d’ouvriers qualifiés. Puis, dans un second temps, il montre comment le diplôme vient structurer le groupe et comment le baccalauréat professionnel fait aujourd’hui, au sein du groupe des ouvriers qualifiés, figure de parangon de la qualification ouvrière.

François Beck, Jean-Marie Firdion, Stéphane Legleye, Marie-Ange Schiltz

Ces dernières années, le lien entre suicide et orientation sexuelle a été au cœur de préoccupations et de recherches sur les comportements suicidaires. Des études récentes ont mesuré le lien positif existant entre l’appartenance à une minorité sexuelle et les tentatives de suicide ou les idéations suicidaires. Les résultats disponibles en France montrent des effets différenciés selon le genre et l’activité sexuelle. Ils semblent indiquer que l’hypothèse d’un lien entre homophobie et comportement suicidaire est la plus solide pour comprendre cette sursuicidalité. Outre l’appartenance à une minorité sexuelle, la non-conformité de genre expose également à un risque plus élevé. Des pistes pour la prévention sont évoquées.

Dossier

Éducation populaire et intervention sociale
Un dossier coordonné par Léa Lima et Sylvie Rouxel

Léa Lima et Sylvie Rouxel

  • Risques suicidaires et minorités sexuelles : une problématique récente
  • Introduction 
  • L’éducation populaire à l’épreuve du service social : les rendez-vous manqués (1930-1950)
  • Gisèle de Failly et Nicole Lefort des YlousesJean-Claude Richez

    Cet article questionne la proximité entre éducation populaire et intervention sociale, à travers les expériences singulières de deux figures de l’éducation populaire, Gisèle de Failly et Nicole Lefort des Ylouses, qui s’inscrivent dans une période, les années 1930 et 1940, fécondes tant pour l’histoire du service social que pour celle de l’éducation populaire. Le rapprochement ou la collaboration organique entre ces deux champs qui semblent s’engager pendant ces années seront en fait les dernières manifestations d’une proximité importante. À ce dialogue manqué, l’auteur voit deux raisons : le glissement techniciste du service social d’une part, la surdétermination du culturel et du scolaire dans le référent dominant de l’éducation populaire d’autre part.

    Évelyne Baillergeau

    Au Québec, une grande variété de pratiques sociales professionnelles sont inspirées par les idées de l’éducation populaire et de l’organisation communautaire, tant dans le secteur public que dans le secteur associatif et ce depuis de nombreuses décennies. Cet article s’interroge sur les modes de justification de ces pratiques, les questions sociales auxquelles elles visent à répondre, les ressorts de leur développement ainsi que sur l’ancrage social et politique des savoir-faire développés dans ce champ à partir des années 1950.

    • Éducation populaire et intervention sociale au Québec
    • Théâtre de l’opprimé et intervention sociale
    • Aux sources de l’éducation populaire ?Pierre Lénel

      L’auteur a pour ambition de montrer, à travers le récit d’une expérience contemporaine concernant la qualité du travail dans nos sociétés, qu’il est possible de développer une forme d’action sociale qui renoue avec le cœur du projet de l’éducation populaire, tel qu’il s’est formulé aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale. Bien loin des formes les plus courantes de l’intervention sociale, le théâtre de l’opprimé, action d’éducation populaire prenant pour objet les rapports sociaux, constitue la forme d’intervention sociale la plus adaptée pour la cohésion sociale et l’action citoyenne.

      • L’éducation populaire en dehors de ses fédérations
      • À propos de l’offre d’une association de quartier ouverte aux jeunesSylvain Bordiec

        Cet article porte sur l’offre des associations de « quartier » destinées aux jeunes. Il met au jour les caractéristiques de l’espace urbain enquêté et des instances politiques, administratives et associatives impliquées dans « cette » éducation populaire de la jeunesse. Il montre ensuite que les offres de ce type d’association ont partie liée avec les caractéristiques sociales de leurs fondateurs et avec les ressorts politiques et sociaux des investissements associatifs. Les propositions élaborées par l’une des associations enquêtées révèlent que, dans les « quartiers », l’éducation populaire, tout en étant capable de porter la contradiction au travail social « traditionnel » et de refuser d’adhérer à la logique sécuritaire dominante, présente des proximités avec ce domaine et avec cette dynamique.

LECTURES

Comptes rendus de lecture

  • Bernard Bier, Politiques de jeunesses et politiques éducatives, L’Harmattan, 2010, par Alexis Baillon
  • Pierre Bréchon, Olivier Galland (dir.), L’individualisation des valeurs, Armand Colin, Paris, 2010, par Bérengère Kolly
  • William Gasparini, Clotilde Talleu (dir.), Sport et discrimination en Europe, Éditions du Conseil de l’Europe, 2010, par Valérie Morales
  • Lescure Emmanuel de, Frétigné Cédric (dir.), Les métiers de la formation. Approches sociologiques, Presses universitaires de Rennes, 2010, par Fanny Salane
  • Ludovic Lestrelin, L’autre public des matchs de football. Sociologie des supporters à distance de l’Olympique de Marseille, Éditions de l’EHESS, 2010, par Julien Fuchs
  • Audric Vitiello, Institution et Liberté. L’école et la question du politique, L’Harmattan, 2010, par Bernard Bier