État de la jeunesse

Rapport 2013


À l’issue du comité interministériel du 21 février 2013, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) s’est vu confier le soin, dans son rôle d’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, de préparer un rapport annuel sur l’état de la jeunesse. Ce choix relève d’une stratégie plus globale des politiques … Continuer la lecture de « État de la jeunesse »

En savoir plus

À l’issue du comité interministériel du 21 février 2013, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) s’est vu confier le soin, dans son rôle d’Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse, de préparer un rapport annuel sur l’état de la jeunesse. Ce choix relève d’une stratégie plus globale des politiques publiques de s’appuyer sur des données objectives (« evidence-based policy »). La production du rapport de l’INJEP/Observatoire de la jeunesse s’inscrit dans le cadre de la préparation du comité interministériel, désormais annuel, et contribue au rapport au Parlement présentant le bilan et les perspectives de la politique du Gouvernement en faveur des jeunes. Il doit servir aussi de base au dialogue avec les jeunes, les associations, les partenaires sociaux et les collectivités territoriales.

Cette première édition prend la forme d’un document de travail comprenant deux parties :

1. L’état de la jeunesse : tableau de bord
Cette partie est une production collective du groupe interministériel rassemblant les organismes producteurs de données de la statistique publique, dont l’INJEP a coordonné les travaux. Chaque service statistique concerné a pris la responsabilité de la collecte et de la rédaction des commentaires relatifs aux indicateurs retenus dans son champ. Deux formats du tableau de bord sont proposés : une version détaillée et une version abrégée.

2. L’état de la jeunesse : mise en perspective européenne
Cette partie a été réalisée par l’INJEP sous sa seule responsabilité. Elle se justifie à la fois par le souhait d’offrir une vision territorialisée de la situation des jeunes, en l’occurrence supranationale, et par le souci de mettre à disposition du comité interministériel de la jeunesse la richesse de la production de données statistiques européennes sur les jeunes. Elle offre une appréhension de la situation des jeunes Français au niveau européen, à travers cinq grandes thématiques – Éducation ; Emploi ; Culture, Numérique, Créativité ; Engagement, Participation sociale et politique ; Mobilité européenne et internationale – qui recroisent les champs d’intervention retenus par l’Union européenne dans sa stratégie 2010-2018 « Investir dans la jeunesse et la mobiliser ».