Expériences juvéniles de la pénalité


Ce dossier réunit cinq contributions qui posent la question des expériences des jeunes avec les institutions pénales – ce que nous appelons les « expériences juvéniles de la pénalité ».

En savoir plus

Du défèrement à la cellule d’un établissement pénitentiaire pour mineurs, en passant par différents services éducatifs d’hébergement ou de suivi en milieu ouvert, ces contributions fondent leurs analyses sur la parole des jeunes concernés. Que cette parole soit recueillie dans l’immédiateté du ressenti ou qu’elle mobilise le registre de la mémoire, elle révèle, dans l’analyse sociologique qui en est faite, des expériences à la fois biographiques, sensibles et critiques.

À condition d’y accorder l’attention nécessaire, ces expériences peuvent aussi mettre en lumière certains angles morts des institutions, voire certains de leurs effets pervers.

Sommaire

Introduction. Des institutions pénales de la jeunesse aux expériences juvéniles de la pénalité, Nicolas Sallée, Alice Jaspart

Sortir de cellule/demeurer en cellule. Une sociologie des expériences paradoxales de la détention en établissement pénitentiaire pour mineurs, Laurent Solini, Jean-Charles Basson

Un contrôle pénal négociable. Conformité, résistance et négociation dans les mesures en milieu ouvert pour mineurs délinquants au Brésil, Géraldine Bugnon

L’« art » de la fugue. Expériences des filles prises en charge par la Protection judiciaire de la jeunesse, Élise Lemercier

Chronique d’un défèrement. Saisir des logiques pénales condensées à l’échelle individuelle, Guillaume Teillet

Expériences sociojudiciaires et sorties de délinquance. Trajectoires de mineur·e·s pris·es en charge par la Protection judiciaire de la jeunesse, Alice Gaïa

Hors dossier

La création d’entreprise chez les étudiants : un projet aux motivations multiples ?, Claire Bonnard, Jean-François Giret

La transmission du hip-hop. Entre professionnalisation artistique et ancrage dans les quartiers populaires, Louis Jesu

Les formations à la prise de parole en public. Un indicateur du façonnage,organisationnel dans deux syndicats étudiants, Julie Le Mazier