La cité des lycéens


Les interventions des lycéens dans l’espace public sont souvent déconcertantes. Très soucieux du respect de leurs droits, ils semblent cependant réticents à s’engager totalement dans les dispositifs offerts par les adultes ou dans les mouvements dont ils prennent parfois l’initiative. Mais plutôt que de n’y voir qu’inconséquence de leur part, il serait souhaitable de revisiter les grilles de lecture ordinairement appliquées à leurs actions.

En savoir plus

« L’adultocentrisme » dont sont souvent affectées ces dernières fait en effet obstacle à la reconnaissance de modes de socialisation spécifiques à l’oeuvre dans l’expérience lycéenne.

La recherche dont cet ouvrage est le fruit s’est efforcée de s’en tenir aux raisons invoquées par les lycéens eux-mêmes lorsqu’ils rendent compte de leurs rapports aux normes héritées ou construites. Pour s’orienter au milieu des multiples incertitudes engendrées par la scolarisation de masse, ils semblent ainsi s’appuyer sur un rapport privilégié aux pairs d’âge, véritable boussole des années-lycée.

Les jeunes contribuent alors à définir un « autre lycée » différent certes de ce que les adultes souhaitent en faire, mais vraisemblablement plus pacifié que ne pourrait le laisser craindre la cohabitation, dans son enceinte, de lycéens aux trajectoires désormais si hétérogènes

Ils construisent ainsi comme une Cité invisible, faite de liens sociaux ténus tissés dans les creux de l’institution, mais aussi de principes universels à l’échelle de l’humanité. Tenter de l’explorer paraît nécessaire pour qui souhaite aider cette génération, maintenue à l’école dans une situation d’enfance prolongée, à exercer les droits comme à remplir les obligations d’une vie citoyenne.

TABLE DES MATIERES

Introduction

  • des êtres incertains – la socialisation en question – une recherche – de nouveaux paradoxes

1ère partie : Apprendre

Chap 1 – Des incertitudes

  • L’estime de soi – Enquêtes – Inéquivalences – Des sacrifices

Chap 2 – Une métis

  • Adhésions – Retraits – Modus vivendi – Trajectoires

Chap 3 – Des constructions

  • Des pratiques – Des objets – Des personnes

2ème partie : Vivre ensemble

Chap 4 – Camarades et copains

  • Des classes qui classent – Frères malgré tout – Des civilités – Des failles

Chap 5 – Vie scolaire et vraie vie

  • Trop ou trop peu – Des personnes de choix

Chap 6 – Drôles de citoyens

  • Des délégués sans voix – Des lycéens sans cause

3ème partie : Des enfants et des hommes

Chap 7 – Les limbes du politique

  • L’axiome manquant – Un accord désocialisé – Confluences – Violences – Paroles – Looks

Chap 8 – Philia et universaux

  • Traductions – De facto – Grandes causes, petits pas – Une génération

Conclusion : Une éducation à refaire ? Une sociologie de la jeunesse et de l’enfance

1998

En savoir plus sur l'auteur

Patrick RAYOU est maître de conférences au département de Sciences de l’éducation de l’université de Nantes et chercheur au CREN (Centre de recherches en éducation de Nantes). Il est également membre du Groupe d’études sociologiques de l’INRP (Institut national de recherche pédagogique). Il a écrit en 1992 Seconde, modes d’emploi (Hachette Éducation) et publie en 1998 aux P.U.F. La Grande École, Approche sociologique des compétences enfantines.