L’association : un espace d’innovation démocratique ?

Expériences et pratiques de gouvernance, de participation et d’accompagnement


A travers une enquête auprès d’une quinzaine d’associations et des contributions de cinq d’entre elles, ce Cahier de l’action s’intéresse à la notion d’«innovation démocratique » à partir de ses représentations et appropriations par les associations. Leurs expériences, leurs pratiques, les exemples d’organisation interne ou de gouvernance qu’elles mettent en place sont ainsi au cœur de ce numéro.

En savoir plus

Dans un contexte où la représentation politique suscite méfiance et désaffection, les associations peuvent apparaître comme des viviers potentiels de réinvention démocratique, dans la mesure où elles questionnent les rapports entre politique et économie en constituant des leviers d’expression et de revendication ainsi que des espaces d’élaboration de services d’utilité sociale et d’alternatives concrètes. À l’heure de la « start-up nation » et du succès du modèle entrepreneurial, la revendication des associations comme lieu et outil d’innovation démocratique s’inscrit aussi dans un contexte de culte de la nouveauté et d’injonction à l’innovation (innovation sociale, innovation numérique…). Le monde associatif constitue-t-il encore aujourd’hui un creuset d’innovations démocratiques ? Est-il en capacité, tout en étant confronté à un impératif gestionnaire et une inscription dans des logiques concurrentielles et marchandes, de renforcer la vie civique et l’engagement des citoyens en son sein ?

C’est tout l’enjeu de ce numéro des Cahiers de l’action qui, à travers une enquête auprès d’une quinzaine d’associations et des contributions de cinq d’entre elles, tente de déconstruire ce terme polysémique d’«innovation démocratique » à partir de ses représentations et appropriations par les associations. Leurs expériences, leurs pratiques, les exemples d’organisation interne ou de gouvernance qu’elles mettent en place sont ainsi au cœur de ce numéro.

Cet ouvrage a pour objectif d’aborder une pluralité d’approches et de points de discussion en donnant la parole aux acteurs du champ. Il n’a certes pas vocation à épuiser la réalité des questions pouvant être examinées autour de l’innovation démocratique dans les associations mais bien celle d’ouvrir le débat sur ce sujet.

 

Sommaire

 

AVANT PROPOS
Emmanuel Porte

 

INTRODUCTION
Maïté Juan, Mathilde Renault-Tinacci
L’association, un creuset d’innovations démocratiques ?

Un lien historique entre association et démocratie ?

Les associations face à la marchandisation

Comment aborder l’innovation démocratique ?

Objectifs et dispositifs méthodologiques du cahier

Un éclairage pluriel

 

REPÈRES
Données de cadrage sur la vie associative en France

 

PRATIQUES • ANALYSES

Blandine Sillard
Quand l’innovation démocratique s’émancipe des institutions publiques
Retour réflexif sur une démarche associative d’accompagnement vers l’engagement citoyen

L’innovation démocratique comme espace d’acquisition de compétences civiques

Les connecteurs citoyens d’Astérya, une innovation démocratique ?

Conclusion

 

Caroline Rebhi, Amélie Brard, Carine Favier
Impliquer les jeunes dans le Planning familial par la coconstruction
d’un projet

Introduction

La participation des jeunes comme objectif

La spécificité des DROM : le contexte guyanais et l’adaptation du programme « Jeunes » au contexte de vie

Conclusion

 

Thomas Lauwers
À la recherche d’une démocratie populaire et solidaire : le Spartak lillois

Introduction

Les spécificités du Spartak : du sport pour tous à l’ancrage territorial en milieu populaire

La démocratie au Spartak ne se décrète pas, c’est un processus infiniment perfectible

Transformer l’organisation pour impulser des processus décisionnels
plus fluides et ouverts

Un système de commissions en arborescence et à géométrie variable

Les effets sur le long terme d’un changement de gouvernance

Conclusion

 

Sylvain Rigaud
Les Jantes du Nord, un exemple de fonctionnement collégial

L’association en bref

Revisiter la collégialité : une forme d’innovation démocratique ?

Conclusion : à la recherche d’un idéal démocratique ?

 

Quentin Erades avec la participation de Les lie Merran
La démocratie dans le mouvement warn!

La prise de décision, entre consensus et actioncratieLe revers de la médaille

La place des porteur·euse·s de projet dans WARN!

Les limites de la lenteur

 

QUESTIONS • RÉFLEXIONS

 

Entretien avec Chantal Bruneau
L’innovation démocratique à travers le prisme de la relation entre associations et pouvoirs publics

 

Entretien avec Jean-Louis Laville
Freins et leviers de l’innovation démocratique au sein des associations :
éclairage historique

 

CONCLUSION
Maïté Juan, Mathilde Renault-Tinacci
Que reste-t-il à creuser 

 

En savoir plus sur l'auteur

Maïté Juan est docteure en sociologie, LISE-CNAM, postdoctorante GIS Démocratie et participation, Collège d’études mondiales. Mathilde Renault-Tinacci est chargée d’études et de recherche à l’INJEP, chercheuse associée CERLIS, université Paris Descartes.