L’éducation populaire en France


L’éducation populaire en France relève à la fois d’un idéal d’émancipation et de pratiques associatives de formation du citoyen ancrées dans des cadres collectifs. Difficile à définir et dater précisément, elle trouve ses origines dans un long mouvement de réflexion et d’expérimentation autour de l’éducation, du Rapport surl’instruction publique de Condorcet (1792) en passant par la création de la Ligue de l’enseignement (1866), des premières universités populaires (1890 1910), des Scouts de France (1920) ou par le Front populaire (1936).

Deux « invariants » (Richez, 2013) permettent de mieux la cerner : l’accès du plus grand nombre à la culture ; l’accès aux savoirs et à la culture comme condition de l’exercice de la citoyenneté. Ils ont impliqué la mise en oeuvre de pédagogies actives s’appuyant sur les capacités de celui qui apprend : le « sujet apprenant ».

En savoir plus

En savoir plus sur l'auteur

Emmanuel Porte, chargé d'étude et de recherche, INJEP