Les inscriptions de la jeunesse


Ce livre propose une réflexion sur la place des jeunes en France. Il s’agit à la fois de la place que les institutions prévoient d’attribuer aux jeunes mais aussi celle que les jeunes se donnent eux-mêmes. En effet certaines inscriptions sociales, autrefois très déterminées, sont désormais improbables voire inexistantes. Dans les creux d’une reproduction affaiblie, s’inventent des inscriptions inédites, souvent difficiles à décoder.

En savoir plus

À l’heure où les pouvoirs publics semblent de plus en plus tentés par la solution sécuritaire, ce livre ouvre d’autres pistes en analysant des situations où les jeunes apparaissent comme des acteurs compétents pour traiter les problèmes qui les assaillent. (2002)

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION

CHAPITRE 1 – Jeunesse et cohésion sociale

– Cohésion et fragmentation
– Cohésion et réciprocité
– Espace social et jeunesse
– Les lieux de l’inscription

CHAPITRE 2 – Des inscriptions traditionnelles

– Le haut lieu de la nature
– Les vertus du sport

CHAPITRE 3 – Des inscriptions émergentes

– L’inscription civique des conseils de jeunes
– L’inscription civile du hip-hop

CHAPITRE 4 – L’inscription dans l’espace public

– Les figures de la jeunesse
– La fusion et la phobie du contact
– La réciprocité contrariée

BIBLIOGRAPHIE

2002 – 186 pages