Les jeunes et leur rapport au droit


La jeunesse fait l’objet de toutes sortes de lieux communs qui la présentent comme manquant de repères. Les jeunes transgresseraient les interdits sociaux et légaux sans même s’en rendre compte. Confrontés à la justice et au droit, ils n’en comprendraient pas vraiment les enjeux et ne connaîtraient pas plus leurs « devoirs » qu’ils n’auraient confiance dans le droit comme recours devant les violences ou les injustices dont ils sont victimes.

En savoir plus

Vivant dans une société que l’on dit de plus en plus encline à recourir au tribunal pour régler ses différends et établir des responsabilités, où l’appareil judiciaire se déploie sous des formes de plus en plus diverses (médiation, maisons de justice), quelle idée les jeunes se font-ils vraiment de la justice et du droit ? Comment comprennent-ils les règles qui organisent la vie sociale et la justice ?

Entre le renvoi devant le juge pour les accuser et le recours judiciaire pour les protéger, entre des situations d’autorité imposées sous forme parfois brutale et l’apprentissage collectif de la citoyenneté, comment les jeunes construisent-ils leur rapport au droit ?

Les questions centrales de cet ouvrage sont celles du recours au droit ou du renvoi au judiciaire, comme celles de l’accès au droit et de la construction de la règle. Elles sont abordées ici par un collectif de chercheurs de disciplines différentes qui croisent leurs regards et leurs analyses pour éclairer la question du rapport des jeunes au droit. (2001)