Un engagement à l’épreuve de la théorie

Itinéraires et travaux de Geneviève Poujol


Née en 1930, Geneviève Poujol, sociologue, est l’auteur de livres de référence sur l’animation, l’éducation populaire et le militantisme associatif. Longtemps rédactrice en chef des Cahiers de l’animation à l’Institut national d’éducation populaire (INEP), elle sera par la suite mise à disposition auprès du CNRS, dans l’équipe de Renaud Sainsaulieu à Paris (Laboratoire de sociologie du changement des institutions – LSCI).

En savoir plus

Geneviève Poujol a su faire de ses engagements militants un terrain scientifique, dans l’expérimentation aussi bien que dans la théorisation.

À travers les témoignages de ses collègues, ce livre montre comment elle fut insérée dans des réseaux politiques, culturels et protestants. Il rassemble aussi des contributions qui ont souhaité tester sa théorie sur la genèse des associations et des textes de chercheurs, jeunes et moins jeunes, qui ont travaillé sur des thèmes proches des siens.

Francis Lebon, sociologue, est chargé de recherche à l’INJEP. Rédacteur en chef de la revue Agora Débats/Jeunesses, il conduit actuellement une recherche sur le marché du travail des animateurs socioculturels.

Pierre Moulinier, chartiste, a été chargé d’études au ministère de la Culture, où il a travaillé sur l’animation, les loisirs, les institutions culturelles et les politiques publiques de la culture.

Ont collaboré à cet ouvrage, sous la direction de Francis Lebon, Pierre Moulinier, Jean-Claude Richez et Françoise Tétard, Jean-Pierre Augustin, Martine Barthélemy, Chantal Bruneau, Évelyne Diebolt, Sylvie Fayet-Scribe, Augustin Girard, Chantal Guérin, Jacques Ion, Raymond Labourie, Jean-Paul Martin, Jean-Marie Mignon, Claude Paquin, Claude Pennetier, Michel Simonot.

Juin 2008

En savoir plus sur l'auteur

Jean-Claude Richez, historien, est directeur de l’Unité de la recherche, des études et de la formation à l’INJEP. Il mène des travaux sur l’éducation populaire et a assumé diverses responsabilités associatives. Françoise Tétard, historienne, est ingénieur CNRS au Centre d’histoire sociale du xxe siècle. Elle est notamment spécialiste de la vie associative, de l’éducation populaire et des politiques publiques de la jeunesse.