« Youth empowerment » dans l’espace euroméditerranéen


L’étude revient d’abord sur la notion même d’empowerment et ses grandes variations lexicales d’autant plus complexes quand on essaie de la traduire dans une autre langue que l’anglais. Y est soulignée l’oscillation permanente du mot entre une acception individualiste mettant l’accent sur la responsabilisation individuelle et une approche plus globale de participation au pouvoir sous une forme ou sous une autre. Dans une première partie, l’étude s’attache à la place de l’empowerment dans les axes programmatiques de la Commission européenne mais aussi des autres acteurs internationaux dont les ONG et les organisations et États de la rive sud de la Méditerranée. Ces politiques sont ensuite replacées dans le contexte de profonde transformation des sociétés méditerranéennes de la rive sud, marquées par les nouveaux développements d’un processus d’individualisation mais aussi par la chute du taux de fécondité, le recul de l’analphabétisme et un taux extrêmement fort de chômage qui touche très fortement les plus jeunes. Ce processus d’individualisation se combine avec l’émergence d’une société civile aux traits profondément originaux et dominés par les approches sociales. C’est dans ce contexte que doit être replacé le Printemps arabe mais aussi le recours aux technologies de l’information et de la communication. Dans une deuxième partie sont abordés les « enjeux et moyens d’action : leviers et points d’appui » d’une politique euroméditerranéenne – éducation et accès à l’emploi – mais aussi leviers pour l’émancipation des jeunes, leur intégration sociale et le développement de la citoyenneté.

En savoir plus

Contexte de l’étude
Étude commanditée par le Centre de ressources Salto Youth Euromed à travers un appel à auteurs pour une contribution autour du thème « Empower youth in Euromed ». Elle a été réalisée en réponse à cet appel d’offre passé en mars 2011 : « Today it’s a crucial moment for YOUTH all around the Basin of Mediterranean Sea: the social and demographic situations, the economical crisis, the need of new perspectives are aiming new changes and life path of the Mediterranean young people. The situation of Youth is changing and facing new social and political situation. The Youth Policy at European level is, also, moving and open new interesting perspective for the coming future. The field of Youth Policy within Meda countries is living strong changes and the role of young people is more and more relevant in the society. This study would like to contribute to the overall reflection about Youth in Euro-Med and to provide some new keys for reading the ongoing situation. The specific focus of this study should be an overview about the ongoing tools for supporting the empowering of Youth in EuroMed with some samples of study cases and good practises as in Education, in Employability, Non Formal Education and so on. The study should analysis the situation of youth in Europe and in Meda countries providing some main figures and good practises for both areas. »

Méthodologie et problématique
Cette étude repose à la fois sur un examen critique de la notion de « youth empowerment », sur une analyse des différents documents programmatiques concernant la jeunesse émanant aussi bien de la Commission européenne que d’organisations internationales, d’ONG et de programmes étatiques, et sur une synthèse des connaissances actuelles concernant les transformations des sociétés de la rive sud de la Méditerranée. C’est une tentative d’aborder la question de la jeunesse dans le Printemps arabe, dans un cadre conceptuel commun à l’ensemble de l’espace euroméditerranéen, sans réduction des spécificités propres aux deux rives de la Méditerranée.

En savoir plus sur l'auteur

Jean-Claude Richez est coordonnateur de la mission observation et évaluation, et chargé d’études et de recherche « Politiques européennes de jeunesse » à l’INJEP. Francine Labadie est chef de projet Observatoire de la jeunesse et des politiques de jeunesse et chargée d’études et de recherche « Connaissance des politiques de jeunesse en Europe et des politiques communautaires/européanisation des questions de jeunesse » à l’INJEP. Chantal de Linares, sociologue, a été chargée d’étude et de recherche à l’INJEP de 2004 à 2010, et rédactrice en chef de la revue Agora débats/jeunesses de 2004 à 2010.