Recensement des licences et clubs sportifs 2018

Un recensement annuel des licences et clubs est réalisé annuellement par la MEDES auprès des 113 fédérations sportives agréées, dans le cadre des conventions d’objectifs que l’État signe avec les fédérations. Chacune d’entre elles fournit deux fichiers détaillés relatifs aux licences délivrées et aux clubs qui lui sont affiliés. Les statistiques de l’année N, ventilées par fédérations, régions, départements, sexe et tranche d’âge, sont mises en ligne sur le site de l’INJEP en juillet N+1.

 

Ces fichiers sont, de plus, transmis à l’INSEE pour géocodage : détermination du code commune, ainsi que du code « quartiers prioritaires ». Les fichiers transmis par les fédérations sont contrôlés et subissent de premières corrections avant d’être formatés et adressés à l’INSEE.

 

Une base de données détaillée des licences est confectionnée en croisant les communes et les différentes fédérations sportives. Les effectifs de licences sont ventilés par sexe, tranche d’âge et appartenance ou non à un quartier prioritaire. Cette base est mise à disposition des utilisateurs en open data sur le site public data.gouv.fr

Avertissement : Les données ont été révisées à la mi-novembre 2020 et sont désormais complètes, avec l’ajout des données de la fédération française de Handball.

 

Pour l’année 2018, on recense environ 18,4 millions de licences et autres titres de participation (ATP) délivrés par l’ensemble des fédérations agréées par le ministère des Sports. Ce chiffre est en baisse de 0,7 % sur l’année, soit 87 000 titres de moins qu’en 2017. Cette évolution s’explique par la baisse du nombre de licences et ATP délivrés par les fédérations unisport olympiques (-0,8 %, soit 87 000 titres) et les fédérations multisports (-0,7 %, soit -45 000 titres) malgré légère progression des fédérations unisport non-olympiques (+0,3 %, soit +6 000 titres).

 

Cette baisse provient en partie du repli des ATP (-1,7 %, soit -35 000 ATP), mais principalement de celui des licences. En effet, s’agissant des seules licences annuelles, le nombre total de licences délivrées s’établit à 16,3 millions, en baisse de 0,6 % par rapport à l’année précédente (-91 000 licences).

 

En 2018, le football reste le sport délivrant le plus de licences (plus de 2,1 millions) devant le tennis (un peu moins d’un million) et l’équitation (un peu plus de 600 000). S’agissant des fédérations multisports, la hausse du nombre des licences et ATP enregistrée par les fédérations scolaires comme l’UNSS ou l’UGSEL ne compense pas la baisse observée au sein des plus importantes fédérations multisports non-scolaires (Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire, UFOLEP, Fédération française des sports populaires).

 

La baisse du nombre de licence se concentre uniquement sur les licences masculines (-106 000 licences), les licences féminines continuant leur progression (+15 000 licences). La part des licences délivrées à des femmes progresse donc de 0,3 point par rapport à 2017 pour atteindre 38,6 %.

 

Le nombre de clubs a quant lui diminué de 2017 à 2018 (-0,9%), perdant plus de 1 500 unités pour s’établir à environ 162 000. Cette baisse s’observe principalement pour les fédérations unisport olympiques qui connaissent dans l’ensemble une baisse de 1,6 % du nombre de leurs clubs.

Licence

Ne sont comptabilisées dans les licences que les adhésions à une fédération qui donnent lieu au paiement d’une cotisation annuelle. (voir également la définition législative qui figure dans l’article L. 131-6 du code du sport).

 

Autre Titre de Participation (ATP)

Toute autre forme d’adhésion que la licence, le plus souvent dans le cadre d’une pratique ponctuelle ou de courte durée, est considérée comme un « Autre Titre de Participation » (ATP).

 

Club

Cette structure n’a pas de définition juridique propre. Un club représente une personne morale affiliée à une fédération.

 

Etablissement professionnel agréé

Tout établissement sportif professionnel agréé par la fédération non défini comme un club.

 

Etablissement sportif

« C’est une notion définie par le code du sport, dans les articles L. 322-1, L. 322-2 et L. 322-3 (partie législative), ainsi que les articles R. 322-2 et suivants.

 

La notion d’établissement sportif, initialement réservée aux salles de sport, recouvre aujourd’hui un champ plus large. Elle désigne toute personne morale en rapport avec des activités physiques ou sportives. »

 

Remarque : Les notions de club et d’établissement sportif ne sont pas exclusives.

Retrouvez toutes nos archives consultables sur le site sports.gouv