Tableaux statistiques relatifs au recensement des licences sportives de 2018

Avertissement : Les données ont été révisées à la mi-novembre 2020 et sont désormais complètes, avec l’ajout des données de la fédération française de Handball.

Pour l’année 2018, on recense environ 18,4 millions de licences et autres titres de participation (ATP) délivrés par l’ensemble des fédérations agréées par le ministère des Sports. Ce chiffre est en baisse de 0,7 % sur l’année, soit 87 000 titres de moins qu’en 2017. Cette évolution s’explique par la baisse du nombre de licences et ATP délivrés par les fédérations unisport olympiques (-0,8 %, soit 87 000 titres) et les fédérations multisports (-0,7 %, soit -45 000 titres) malgré légère progression des fédérations unisport non-olympiques (+0,3 %, soit +6 000 titres).

Cette baisse provient en partie du repli des ATP (-1,7 %, soit -35 000 ATP), mais principalement de celui des licences. En effet, s’agissant des seules licences annuelles, le nombre total de licences délivrées s’établit à 16,3 millions, en baisse de 0,6 % par rapport à l’année précédente (-91 000 licences).

En 2018, le football reste le sport délivrant le plus de licences (plus de 2,1 millions) devant le tennis (un peu moins d’un million) et l’équitation (un peu plus de 600 000). S’agissant des fédérations multisports, la hausse du nombre des licences et ATP enregistrée par les fédérations scolaires comme l’UNSS ou l’UGSEL ne compense pas la baisse observée au sein des plus importantes fédérations multisports non-scolaires (Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire, UFOLEP, Fédération française des sports populaires).

La baisse du nombre de licence se concentre uniquement sur les licences masculines (-106 000 licences), les licences féminines continuant leur progression (+15 000 licences). La part des licences délivrées à des femmes progresse donc de 0,3 point par rapport à 2017 pour atteindre 38,6 %.

Le nombre de clubs a quant lui diminué de 2017 à 2018 (-0,9%), perdant plus de 1 500 unités pour s’établir à environ 162 000. Cette baisse s’observe principalement pour les fédérations unisport olympiques qui connaissent dans l’ensemble une baisse de 1,6 % du nombre de leurs clubs.