• Accueil
  • > Inégalités et discriminations envers les jeunes

Inégalités et discriminations envers les jeunes

 

LE PROJET

Le FEJ a lancé en février 2014 un appel à projets à destination de la communauté scientifique sur les discriminations.

L’enjeu est de définir en quoi et comment le « jeune âge » peut être un critère de discrimination.

Il s’agit de repérer et caractériser d’éventuelles discriminations en mobilisant des méthodes scientifiques complémentaires ; des testings pour interroger le risque discriminatoire, des enquêtes de victimation ou des enquêtes par entretiens pour cerner l’expérience de discrimination.

Produire des connaissances sur les mécanismes et systèmes de discrimination. Les équipes de recherche sélectionnées par le FEJ travaillent sur l’accès aux stages en 3e, en apprentissage, au logement, à la mobilité (accès à une voiture d’occasion, à une assurance automobile), à l’emploi (reprise de fonds de commerce, accès au salariat) et aux services (mutuelle santé, prêts bancaires, hébergement de loisirs).

De nombreuses observations sont mises en place avec différentes méthodes (testings, comparaison de populations et enquêtes de victimation) et le croisement de regards pluridisciplinaires (d’économistes, de sociologues et de psychologues)

Sur les stages de 3e par exemple une enquête est menée dans 25 collèges de la Sarthe et des Yvelines. Une autre enquête s’intéresse aux stages des lycéens professionnels et des apprentis dans les filières de la mécanique automobile, du commerce-vente et de la coiffure-esthétique.

Le FEJ mobilise sur ces différentes questions les équipes du CEREQ, du LERFAS, de l’Université du Maine et d’ISM Corum.

 

LES RÉSULTATS ET ENSEIGNEMENTS

Les travaux montrent qu’être jeune en soi n’est pas discriminant, mais que le critère de « jeune âge » combiné a celui de l‘origine supposée et/ou à celui du lieu de résidence, induit de fortes discriminations.

Sur l’accès aux stages des inégalités sont constatées en lien avec le capital social des familles et les déterminations institutionnelles.

En effet les modalités de recherche de stage de troisième ne sont pas les mêmes selon les catégories socioprofessionnelles des parents. Pour les élèves qui prennent en charge eux-mêmes la recherche de stage, l’expérience du stage de troisième se révèle un parcours du combattant fait de multiples refus ou non-réponses la plupart du temps sans qu’une explication ne soit donnée.

La limitation des domaines de stage est une spécificité marquante des établissements REP. 69 % des élèves des établissements hors REP des Yvelines font le stage de leur choix, ils ne sont que 43 % dans les établissements REP de ce département.

Ne pas trouver de lieu d’apprentissage peut conduire un jeune à renoncer à une orientation et ne pas faire le stage souhaité en troisième peut rendre difficile le choix d’une orientation professionnelle à emprunter au sortir du collège.

La mise en perspective des entretiens et des questionnaires des deux enquêtes rend compte d’expériences de stages inégalitaires et de « formations empêchées » pour une partie des élèves, pour qui les « champs des possibles » se restreignent très tôt dans le parcours de formation.

Ces deux études font apparaître des déterminations institutionnelles qui semblent décourager certains élèves (au regard de leur territoire d’habitation, de leur milieu social, de leur origine ethnique et de leur sexe) d’accéder au stage qu’ils souhaiteraient, contraignant ainsi leur orientation.

 

LES SUITES

Ces résultats ont été un préalable indispensable à la construction d’actions et de dispositifs visant à prévenir et à lutter contre les discriminations dont sont victimes certains jeunes. Au vu des résultats, le FEJ a lancé un nouveau programme à destination des acteurs de terrain le 15 mai 2018.

Il s’agit de réduire les inégalités et prévenir concrètement les discriminations que peuvent rencontrer les jeunes. Neuf projets expérimentaux sont développés.

En amont, par des actions de prévention s’attachant à faire évoluer les actes, et les pratiques d’exclusion basées sur des critères discriminants, des outils pédagogiques innovants, la recherche de connaissance plus fines sur certaines situations. En aval, dans une démarche d’appui aux victimes et aux témoins avec la mise en place de systèmes d’alerte, et d’outils d’accompagnement.

Résultats attendus en 2023.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Publications sur l’expérimentation

Inégalités dans l’accès aux stages, à l’apprentissage et à l’enseignement professionnel : des formations empêchées ?


Auteurs : Aude KERIVEL (INJEP) / Emmanuel SULZER (CEREQ)

Des jeunesses discriminées au moment de leur insertion sociale


Auteur : Aude KERIVEL (INJEP)

Lutter contre les discriminations et les inégalités. Enseignements du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse


Auteurs : Collectif sous la direction de Samuel JAMES et Aude KERIVEL (INJEP)

Discriminations envers et selon les jeunes en fonction de la situation du logement visé : un testing de grande ampleur sur le parc locatif privé 

Auteurs : Sandrine ARGANT et Eric CEDIEY (ISM CORUM)

Le stage en classe de troisième au collège : premières expériences des discriminations liées à l’âge

Auteurs : Corentin CHARBONNIER, Angelina ETIEMBLE, Aude KERIVEL, Omar ZANNA (LERFAS, VIP&S)

DIAMANT | Discriminations Inter Âge et selon d’autres Motifs : Analyse à partir d’une Noria de Testings

Auteurs : Mathieu BUNEL, Yannick L’HORTY, Souleymane MBAYE, Loïc du PARQUET, Pascale PETIT (Université du Maine, GAINS et TEPP)

MADAA – Mesure et analyse des discriminations d’accès à l’apprentissage

Auteurs : Prisca KERGOAT (CEREQ – CERTOP – CLERSE – LPS-DT)

 

Retour à la page du FEJ