• Accueil
  • > Internat d’excellence de Sourdun

Internat d’excellence de Sourdun

 

LE PROJET

Le Gouvernement a inscrit le lancement d’internats d’excellence dans les circulaires du 28 mai 2009 et du 8 juillet 2010.

Le dispositif s’adresse à des collégiens, lycéens et étudiants issus de milieu modeste. Il s’agit de tester un nouveau cadre pédagogique capable de promouvoir la réussite d’élèves qui ne bénéficient pas d’un environnement social ou familial favorable pour développer leur potentiel.

L’internat d’excellence de Sourdun en Seine-et-Marne est le premier établissement entièrement placé sous ce régime.

Il est expérimenté avec le soutien du FEJ dès 2010. Il doit permettre à des collégiens sélectionnés de travailler dans de bonnes conditions.

Sur deux années, le projet prévoit un accompagnement personnel et professionnel effectué par des personnels qualifiés, une aide à la préparation des devoirs, et l’offre de pratiques sportives et culturelles.

Les internes sont regroupés en « maisons » qui procurent le cadre éducatif complémentaire aux activités pédagogiques.

L’École d’économie de Paris est chargée par le FEJ de mesurer les impacts du dispositif sur les résultats scolaires des élèves bénéficiaires.

 

LES RÉSULTATS ET ENSEIGNEMENTS

L’évaluation met en avant les observations suivantes :

Sur les conditions d’études

– Les heures de cours semblent se dérouler dans de meilleures conditions à Sourdun. Les classes sont de 19 élèves contre 24 en moyenne dans le groupe témoin.
– La présence en classe y est plus régulière, les élèves sont trois fois moins nombreux que les élèves témoins à déclarer « sécher les cours ».
– Les élèves consacrent chaque semaine deux heures de plus à leurs devoirs que les élèves témoins, passent cinq heures de plus en étude surveillée, sont deux fois plus nombreux à bénéficier d’un soutien individualisé de la part d’un de leurs professeurs, et passent trois fois moins de temps devant la télévision.
– Les professeurs de Sourdun sont sélectionnés sur profil, notamment sur leur adhésion au projet éducatif. Ils sont plus jeunes et plus qualifiés que ceux des établissements témoins. Ils ont en moyenne trois ans de moins d’ancienneté et 28% d’entre eux sont agrégés contre 18% dans les établissements témoins.

Sur les apprentissages

– Au bout de deux ans, Sourdun produit un effet important sur les compétences des élèves en mathématiques. La différence est de l’ordre de 41% d’un écart-type du score, ce qui signifie qu’en moyenne, un élève qui était initialement classé 45e sur 100 atteint grâce à l’internat le même niveau que celui qui était classé 30e.
– On enregistre un effet moindre sur les compétences des élèves en français.

Sur l’ambition scolaire

– Comparés aux élèves témoins, les élèves de Sourdun souhaitent entreprendre des études plus sélectives, ils sont significativement plus nombreux à envisager d’intégrer une classe préparatoire et d’obtenir au moins un Master.
– Leurs parents déclarent plus souvent souhaiter que leur enfant engage des études supérieures et obtienne un Master.

Sur le dispositif lui même

– Les résultats montrent qu’il est possible, par un dispositif ciblé, d’accroître significativement les compétences et l’ambition scolaires d’élèves d’origine modeste.

 

LES SUITES

En 2011, le FEJ soutient le programme de réussite scolaire de 30 nouveaux internats d’excellence.

L’évaluation réalisée par ACADIE confirme que les internats d’excellence produisent des effets positifs sur le parcours des élèves et leur réussite scolaire, le facteur « humain » est déterminant dans le bon fonctionnement au quotidien et la capacité à se montrer innovants.

Aujourd’hui, le dispositif accueille des jeunes de toutes origines pour les accompagner vers la réussite au collège et au lycée.

A la rentrée 2022, 307 internats d’excellence labellisés sur le territoire national pouvaient accueillir au moins 30 000 élèves , avec un objectif d’au moins un internat d’excellence par département. Un fonds spécifique a été créé en 2020 pour assurer leur financement.

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Les effets de l’internat d’excellence de Sourdun sur les élèves bénéficiaires : résultats d’une expérience contrôlée

Auteurs : Luc BEHAGHEL, Clément de CHAISEMARTIN, Axelle CHARPENTIER, Marc GURGAND (EEP) avec le concours de la DEPP

Evaluation qualitative du Programme « Internats d’excellence »

Auteur: Stéphanie MOREL (ACADIE)

La place des familles dans les dispositifs de réussite éducative


Auteur : Roxane BRICET (INJEP)

 

Retour à la page du FEJ