Programme de travail (2019-2020)

Trois années après sa création en tant que service à compétence nationale, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire a pour ambition de profiter de sa situation au cœur d’un système rassemblant une grande diversité d’acteurs et de la neutralité qui gouverne son activité pour continuer à organiser les croisements entre différents regards : scientifiques, politiques ou encore techniques. L’institut souhaite ainsi favoriser la coopération et les synergies entre les différents acteurs des champs de la jeunesse, de l’éducation populaire, du sport et de la vie associative par la diffusion et la valorisation de données et de connaissances, la production d’indicateurs, la circulation de savoir-faire, de concepts ou encore de méthodes, mises en partage et accessibles à tous.

Par-delà les activités conduites par les cinq missions de l’institut, le programme de travail de l’INJEP pour 2019-2020 est marqué par plusieurs nouveaux chantiers majeurs qui visent à apporter des connaissances dans des domaines marqués par un fort besoin d’informations. Cette volonté se traduit par la mise en œuvre de quatre priorités pour l’activité du service en 2019-2020 :

  • La réalisation et l’exploitation de grandes enquêtes statistiques nationales sur des sujets caractérisés par un manque de données précises ou récentes (service civique, pratiques physiques et sportives, pratiques des adolescents en dehors de l’école…) ;
  • Le développement des travaux d’études sur la vie associative (participation associative en France et en Italie, logiques d’engagement dans le bénévolat d’entreprise, connaissance du tissu associatif dans ses dimensions d’emploi et de bénévolat…) ;
  • Le lancement de travaux de recherche originaux (effets des colonies de vacances sur les parcours des jeunes, les jeunes femmes et l’armée, compétence jeunesse des conseils régionaux à l’heure de la réforme territoriale, les jeunes et la démocratie à travers l’enquête européenne sur les valeurs…) ;
  • Le lancement et le suivi de nouvelles expérimentations et évaluations via le Fonds d’expérimentations pour la jeunesse (Plan pauvreté, jeunes ultramarins, dispositif dans les territoires ruraux…). L’INJEP contribuera par ailleurs à la mise en place de l’évaluation du Service national universel (SNU) dès la phase de préfiguration en 2019.

Le programme de travail est également par plusieurs opérations d’envergure, parmi lesquelles :

  • la livraison de données de cadrage et de référence sur la jeunesse, la vie associative, le sport et l’éducation populaire à travers des Chiffres-clés sous format papier mais aussi en version régulièrement actualisée en ligne, les « Fiches-Repères », ou encore l’Atlas des jeunes et l’Atlas des fédérations sportives ;
  • La parution d’un ouvrage de capitalisation des expérimentations menées par le FEJ dans la collection de l’INJEP à La Documentation française ;
  • La rénovation du site internet, du système d’information documentaire et de la lettre de veille INJEP veille et actus ;
  • L’organisation d’événements de diffusion et de valorisation, et notamment des  » Rencontres de l’INJEP 2019  » qui porteront sur la vie associative.

Consulter le programme de travail de l’INJEP 2019-2020