Deux nouveaux appels à projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse

 

L’accès à l’activité, la mobilité, les services de proximité pour les jeunes en milieu rural ; la prévention santé pour les jeunes dans les territoires ultra-marins… sont au cœur de deux nouveaux appels à projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse. Près de 4,5 millions d’euros ont été provisionnés sur ces enjeux pour soutenir des projets expérimentaux et leurs évaluations.

 

Le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ), piloté par l’INJEP, lance deux appels à projets qui visent à expérimenter des dispositifs innovants pour l’un au bénéfice des jeunes en milieu rural, et pour l’autre en faveur de la santé des jeunes Ultra-marins. L’enveloppe totale consacrée à ces deux projets est de 4,5 millions d’euros.

 

« Jeunes en milieu rural » – « APRURAL »

L’appel à projets, « Jeunes en milieu rural » de 1,5 million  a pour objectif d’expérimenter des dispositifs innovants visant à favoriser : la revitalisation des espaces ruraux par la création d’activités sociales et économiques pour et par les jeunes, l’accès des jeunes aux services de proximité en matière de santé et de prévention des conduites à risques, et enfin, la mobilité et la socialisation des jeunes ruraux. Il s’adresse aux collectivités territoriales, aux réseaux associatifs notamment ceux accompagnant les jeunes, aux établissements d’enseignement publics ou privés, aux mutualités sociales agricoles, aux coopératives d’activité et d’emploi, aux structures de soins en exercice coordonné.

Les projets devront être co-financés, la contribution du FEJ ne peut excéder 50 % du budget prévisionnel du projet.

 

 

Parallèlement l’INJEP sollicite la candidature d’équipes de recherche, d’équipes d’évaluation issues d’universités, de laboratoires de recherche, de cabinets d’évaluation, qui seront également sélectionnées et présentées dans un second temps aux porteurs de projets dont le dossier aura été retenu.

 

« Prévention des conduites à risques et meilleur accès aux soins pour les jeunes Ultra-marins » – « APDOM 6 »

L’appel à projets « Prévention des conduites à risques et meilleur accès aux soins pour les jeunes ultra-marins » concerne tous les territoires d’outre-mer  à l’exception de l’Ile de Réunion qui en 2019 est mobilisée sur de nouveaux programmes expérimentaux portant sur l’insertion professionnelle des jeunes.

S’appuyant sur une enveloppe de 3 millions €, cet appel à projets s’adresse aux associations, aux structures d’accompagnement des jeunes, aux collectivités territoriales, aux écoles, aux établissements publics ou privés, aux acteurs de la santé, etc.

 

Les projets proposés devront mobiliser des partenaires et présenter des cofinancements, car la contribution du FEJ ne peut excéder 80 % du budget prévisionnel du projet.

 

 

 

Un processus en deux étapes

Les appels à projets du FEJ reposent en effet, sur deux étapes.

La première tient en une présélection des projets et des évaluateurs potentiels. Les porteurs de projets et les évaluateurs ayant candidaté dans un premier temps séparément. Ils sont ensuite invités à se constituer en binômes pour défendre un projet commun qui fera l’objet d’une sélection finale.

La sélection des projets sur les territoires ultra-marins est déconcentrée.

 

 

Quand et comment candidater ?

Sur la « Prévention des conduites à risques et un meilleur accès aux soins pour les jeunes Ultra-marins », la clôture pour la réception des pré-projets et des manifestations d’intérêt des évaluateurs est fixée au 30 septembre 2019 20 heures (heure métropolitaine).

 

La sélection des pré-projets par les jurys déconcentrés aura lieu en octobre 2019.

 

 

 

Les porteurs de projets et les évaluateurs souhaitant candidater à «APRURAL» devront quant à eux renseigner un formulaire de candidature avant le 31 octobre 2019 12 heures (heure métropolitaine).