41 % des 18-24 ans les plus modestes déclarent que la situation financière de leur foyer s’est dégradée pendant le confinement du printemps 2020