Comment l’INJEP participe à l’évaluation des cités éducatives

 

L’institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, via notamment le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ), contribue à l’évaluation nationale des Cités éducatives.

 

L’INJEP siège au sein du comité national d’orientation et d’évaluation des cités éducatives (CNOE) et propose deux types de contribution à l’évaluation du programme des cités éducatives : une contribution méthodologique qui consiste en une analyse des protocoles de suivi et d’évaluation des cités éducatives ; et une contribution thématique qui se concrétise par l’évaluation de 15 cités éducatives sur trois grands thèmes : la continuité éducative, les parcours d’orientation, de formation et d’insertion ainsi que la place des familles.

 

LE PROGRAMME DES CITES EDUCATIVES

Lancé en 2018 par le gouvernement, le programme des cités éducatives vient en appui aux dynamiques locales de coopération éducative dans les quartiers à faible mixité sociale. Il vise à intensifier sur le terrain les prises en charge éducatives des enfants et des jeunes de 0 à 25 ans, avant, pendant, autour et après l’école par une meilleure coordination des dispositifs et des acteurs concernés ; services de l’État, collectivités, associations, familles, habitants. 80 Cités éducatives ont été sélectionnées et labellisées par les ministres chargés de la ville, de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

 

Une analyse des protocoles d’évaluation des cités éducatives

 

Concernant la contribution méthodologique, l’INJEP a publié l’analyse des protocoles de suivi et d’évaluation mis en place par les cités éducatives. Ce travail dresse un panorama des différentes conceptions et démarches d’évaluation mises en œuvre sur le terrain. Il vise à identifier les étapes clés de la démarche d’évaluation, les difficultés et les facteurs facilitants à chacune d’entre elles mais aussi à questionner la manière dont les cités se saisissent de la question de l’évaluation.

Cette analyse a pu être présentée le 11 mars 2021 auprès des 80 premières cités éducatives labellisées, qui étaient invitées par l’ANCT, dans le cadre de la stratégie nationale d’évaluation, à échanger sur les avancées de leurs démarches évaluatives.

 

 

L’évaluation de 15 cités éducatives sur la continuité éducative, les parcours d’orientation, de formation, d’insertion et la place des familles

 

Concernant sa contribution thématique, l’INJEP propose une phase d’étude et d’approfondissement sur trois dimensions centrales du programme :

 

  • l’évaluation de la mise en œuvre et des effets de la continuité éducative sur le parcours des enfants et des jeunes ;

 

  • l’évaluation des parcours d’orientation, de formation et d’insertion au-delà et en parallèle du champ scolaire pour les 11-25 ans ;

 

  • l’évaluation des effets de la Cité sur la place des familles dans les coopérations éducatives et plus largement sur la place des familles au sein du territoire.

 

Sur chacune de ces trois dimensions, la faculté de la cité éducative à faciliter la mise en synergie de l’existant et/ou de l’innovation ou encore à favoriser une évolution des pratiques professionnelles sera étudiée.

Objectifs de ces évaluations  : mettre en évidence des enseignements valables au-delà d’un territoire, enrichir l’évaluation globale du programme, et nourrir la réflexion sur le déploiement des cités éducatives. Ces travaux visent également à mettre à disposition de toutes les cités, y compris les cités nouvellement labellisées, des informations sur les actions qui ont le plus d’effets, sur leurs modalités de mise en œuvre, sur les facteurs facilitant leur essaimage ou encore sur les innovations prometteuses.

L’observation s’appuiera sur des méthodes d’évaluation qualitatives et quantitatives et sera menée sur un panel de 15 cités éducatives volontaires labellisées en 2019.

Les résultats seront disponibles en septembre 2023.

 

En savoir plus

 

  • Pour plus de renseignements, contactez Tana Stromboni, chargée d’études et d’évaluation à l’INJEP.