Les six manières dont les collégiens occupent leur temps libre

 

L’INJEP et la DEPP (direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) publient les derniers résultats issus de l’enquête menée en partenariat sur les activités des jeunes en dehors du collège. Les auteurs, Meriam Barhoumi (DEPP) et Jean-Paul Caille (INJEP) mettent en évidence chez les collégiens, six manières d’occuper leur temps libre.

 

À 13 ou 14 ans, les collégiens occupent leur temps libre par des activités fortement fédératrices : sport, écoute de la musique, jeux vidéo, sans oublier les devoirs.

Ces activités rassemblent, en 2019, près de huit collégiens sur dix. Mais la manière dont ils les pratiquent est déjà fortement différenciée. Si le sport constitue l’un des loisirs le plus fédérateur, il est néanmoins l’un des plus clivants. Par ailleurs, les jeunes accordent une place sensiblement différente aux relations avec leurs pairs. Du fait de leur caractère minoritaire, lecture et pratique artistique constituent un autre critère de différenciation.

Enfin, la place accordée au travail scolaire est inégale. Au total, six manières d’occuper son temps libre peuvent être mises en évidence. La manière dont les collégiens se les approprient est très liée au niveau scolaire et à la transmission familiale.

 

Pour en savoir plus : lire la Note d’Information et ses données complémentaires