Associations : participez à notre enquête sur le mécénat de compétence

Participez à la production de connaissances sur le mécénat de compétence en répondant au questionnaire conçu par l’INJEP et ses partenaires. Il s’inscrit dans le cadre d’une enquête ambitieuse sur la mise en œuvre et les conséquences du mécénat de compétence sur les structures associatives. Objectif : mieux comprendre le recours à cette forme particulière de mécénat qui se développe, ses conditions d’accès et plus généralement les mutations du secteur associatif et la porosité toujours plus grande entre entreprises à capital et organismes à buts non lucratifs.

L’INJEP saisit les associations en les invitant à répondre à un questionnaire visant à nourrir une enquête sur l’impact du mécénat de compétences sur le fonctionnement associatif et ses dynamiques. Le mécénat de compétences est défini comme la mise à disposition de salariés par les entreprises, qui, sur leur temps de travail, réalisent des missions d’intérêt général notamment en association. Ce nouveau projet de recherche mené avec le laboratoire Irisso – CNRS/Université Paris-Dauphine fait suite à une première recherche qui avait pour objectif de comprendre les motivations et les conditions de l’entrée des salariés dans le mécénat de compétences ainsi que ses effets sur les parcours de vie de ces derniers.

 

Un travail exploratoire autour de quatre grandes interrogations

Ce travail est mené conjointement par l’équipe de recherche composée de Mathilde Renault-Tinacci (INJEP), Constance Cheynel (Université Paris-Dauphine) et Sabine Rozier (IRISSO/Paris-Dauphine). Un comité de suivi spécialisé est chargé de l’accompagnement de l’enquête et est composé de l’ Admical, Pro bono lab’, Passerelles et compétences, Koeo et le Mouvement associatif.

Il tentera de répondre à quatre grandes interrogations : quelles sont les associations qui recourent au mécénat de compétences et lesquelles n’y recourent pas ? Quelle sont les raisons pour lesquelles les associations se portent candidates à l’accueil d’un salarié ? Quelles sont les conditions concrètes d’un tel partenariat ? Enfin, quels sont les effets sur la structure associative et sur son action ?

La méthodologie envisagée mobilise, outre le questionnaire, le suivi de 12 associations in situ, de caractéristiques diverses, sur 7 régions françaises, des entretiens semi-directifs au sein de ces associations, ainsi que des entretiens auprès des têtes de réseaux et des acteurs spécialisés du mécénat de compétence.

Les premiers résultats de la recherche, attendus au premier trimestre 2023, combleront un point aveugle dans la connaissance des nouvelles dynamiques associatives et des acteurs émergents dans ce secteur.

 

Contact INJEP

Mathilde Renault-Tinacci, chargée d’études et de recherche

 

Répondre au questionnaire