22 % des personnes éloignées de la pratique sportive jugent leur état de santé mauvais ou très mauvais