Un tiers des jeunes indiquent que la crise sanitaire a changé leur projet professionnel ou de formation.