PROGRAMME

Le numéro 87 de la revue Agora débats/jeunesses consacre un dossier à l’institutionnalisation de la notion d’« élève à besoin éducatifs particuliers ».
A cette occasion, l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) organisait en partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) une conférence-débat le mardi 25 mai autour des coordinateurs du numéro et d’experts de ces questions.

 

À partir de la seconde moitié des années 1990, la plupart des pays de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) demandent à leurs systèmes éducatifs de soutenir les élèves dans leur trajectoire scolaire en prenant en considération leurs besoins éducatifs, indépendamment de leurs caractéristiques scolaires ou sociales. Le nombre d’élèves à besoins éducatifs particuliers s’en est trouvé augmenté dans beaucoup de pays européens. La France n’échappe pas à ce mouvement.

 

Entre redéfinition du rôle de l’élève et de l’enseignant à l’heure d’une généralisation des dispositifs de soutien aux élèves à risque d’échec scolaire et l’exploration des nouveaux principes de l’école inclusive, ce numéro invite également à comprendre leurs mécanismes de mise en œuvre et leurs effets sur la communauté scolaire.

 

Mais que recouvre précisément la notion d’élève à besoins éducatifs particuliers ? Elève en situation de handicap ? Elève « inadapté » à l’institution scolaire ? Et comment se déterminent les conditions d’éligibilité à ces besoins éducatifs dits particuliers qui associent acteurs éducatifs et médicaux-sociaux ? Par ailleurs, les besoins éducatifs particuliers sont-ils déterminés par les élèves ou par l’école qui se réinvente en même temps que sa fonction sociale à l’heure où les pouvoirs publics l’enjoignent à se montrer plus inclusive ?

 

Ce vaste débat a eu lieu le 25 mai dernier à l’occasion d’une conférence-débat proposée en format hybride (accueil limité au CNAM et conférence diffusée en direct en ligne). Quatre sociologues spécialistes du sujet ont pu apporter leur éclairage sur ces problématiques, avant d’ouvrir la discussion avec la salle et les participants en ligne.



INTERVENANTS

 

Coordinateurs du dossier :

 

Maitena Armagnague, Professeure à la section des sciences de l’éducation de l’Université de Genève (FPSE/EduMiJ)

 

Serge Ebersold, Professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), titulaire de la chaire accessibilité, LISE UMR 3320

 

Discutants :

 

Daniel Frandji, Maître de conférences, habilité à diriger des recherches en sociologie à l’Université Claude Bernard Lyon 1, membre de l’UMR Triangle et de l’UAR Laboratoire de l’éducation

 

Animation de la conférence :

 

Yaëlle Amsellem-Mainguy, chargée d’études et de recherche à l’INJEP, rédactrice en chef de la revue Agora débat/jeunesses

 

Conférence-débat gratuite et accessible à tous.

 

Un évènement organisé en partenariat avec :