Jeunes ruraux et action publique intercommunale.

Quelle pertinence du « pays » pour une politique de jeunesse intégrée ?

Jeunes ruraux et action publique intercommunale.

Cadre d’un projet de territoire issu de la volonté des élus et de la société civile, fédérant une grande diversité d’acteurs, le « pays » pourrait constituer un territoire privilégié pour la mise en oeuvre d’une politique de jeunesse intégrée. En s’appuyant sur deux vastes monographies portant sur le pays de Marennes-Oléron et le pays de la Vallée du Lot, cette étude s’intéresse à la pertinence du pays comme territoire de développement local pour une action publique en direction des jeunes ruraux.

Texte intégral


En coordonnant l’action des communautés de communes ou d’agglomération, et en ouvrant sa gouvernance aux acteurs associatifs ainsi qu’aux jeunes, le pays pourrait être un espace approprié permettant le dépassement de l’approche sectorielle, dominante dans l’action publique intercommunale.


Les auteur·e·s


Jean-Pierre Halter, chercheur associé à l’INJEP, et Francine Labadie, coordinatrice de l’Observatoire à l’INJEP.