Les rapports des jeunes à l’union européenne

Revue de littérature


Comment les jeunes perçoivent-ils l’Union européenne (UE) ? Que signifie le constat d’une défiance à l’égard de l’UE ? Diffère-t-elle des instances nationales ? Les jeunes sont-ils plus favorables que leurs aînés à l’égard de l’UE ? Se sentent-ils européens ? Pour répondre à ces questions, cette revue de la littérature rend compte des résultats des études les plus récentes sur les jeunes et l’UE, principalement depuis l’adoption du traité de Lisbonne en 2007.

Après avoir dressé le portrait de la situation des jeunesses européennes aujourd’hui, le premier chapitre traite de l’attention portée aux jeunes par les institutions européennes et les chercheurs dans les études européennes. Il recense les manières dont ces recherches s’intéressent aux jeunes sur la base de données de sondage ou d’enquêtes qualitatives ainsi que les raisons qui portent les chercheurs à s’intéresser aux « jeunes ».

Le deuxième chapitre envisage les rapports des jeunes à l’UE en les abordant dans le contexte d’un désenchantement politique, en particulier sous l’angle de la participation politique. Cela conduit à évoquer une série de questions traitées par la littérature, telles que l’abstention électorale, le renouvellement des formes de participation et la montée du populisme.

Le troisième chapitre aborde quant à lui l’abondante littérature en lien avec l’identité européenne et la question du ou des sentiment(s) d’appartenance à une ou plusieurs entité(s) politique(s), dont l’UE. Il inclut les recherches portant spécifiquement sur la mobilité intra-européenne et leurs effets ou non de légitimation à l’égard de l’UE. Dans le contexte des élections européennes de mai 2019 ou encore des tractations autour du Brexit, la recension de ces recherches contribue à saisir les controverses éclairant l’état des relations compliquées entre les jeunes et l’UE et à identifier de futures pistes de recherche.

En savoir plus