Education populaire et intervention sociale


Au-delà du débat actuel sur l’autonomie de la jeunesse, l’Évolution – sur certains aspects préoccupante – de la situation des jeunes ainsi que les défis posés par les mutations sociétales en cours soulignent la nécessité d’une redéfinition du contrat social entre les générations, de manière à permettre à la jeune génération de prendre toute sa place comme acteur de notre avenir collectif – Francine Labadie Présentation du rapport de la commission « Jeunes et politiques publiques » Du Commissariat Général du Plan

En savoir plus

Descriptif

AU SOMMAIRE

    • Qui sont les jeunes ?

 

    • Tariq Ragi
    • DOSSIERPARTIE 1 – La jeunesse, une catégorie d’action publique à interroger
    • La politique de la ville et la jeunesse

 

    • Philippe Estèbe. Cet article aborde les trois conceptions de la jeunesse dans la politique de la ville, s’interroge sur la fragmentation des répertoires dans le rapport jeunesse et action publique et met en lumière le pragmatisme républicain à l’oeuvre.
    • Quel est le rôle d’un Ministère de la « Jeunesse » ?

 

    • Point de vue de Marie RichardValérie Tabard
    • Les liens entre générations

 

    • Entretien avec Claudine Attias-DonfutPARTIE 2 – Vers une redéfinition des relations éducation, formation, emploi ?
    • Expérience professionnelle et formation

 

    • Jean Vincens. La formation et l’expérience professionnelle sont deux processus permettant l’acquisition de compétences. La formation associe l’apprenant à d’autres personnes, ceux qui enseignent. L’expérience professionnelle au sens strict est une acquisition de compétences qui repose sur la pratique du travail individuel. Elle est soumise à une triple relativité : elle dépend de l’individu qui est plus ou moins capable de tirer lui-même les leçons des faits ; elle dépend du contexte car il y a des situations de travail plus ou moins porteuses d’expérience potentielle ; elle dépend enfin du système éducatif, car plus la formation explicite est développée et diversifiée et plus le domaine de l’expérience change de nature.
    • La compétence : de la rhétorique des professions à la dérégulation des qualifications

 

    • Elisabeth Dugué. Comment la réthorique de la compétence modifiant la gestion des ressources humaines en entreprise contribue-t-elle à déréguler les modes de négociation et à renforcer le contrôle des employeurs sur les processus de définition et de validation des compétences ? Dans ce nouveau jeu de compétences, où en sont les repères collectifs qui inscrivent les relations de travail dans un système de droits et de contraintes négociés collectivement ?
    • Les emplois jeunes de la médiation sociale

 

    • Nicole Gadrey, Agnès Pelage, Pascal Roquetet Elise Verley. A partir d’une enquête menée dans trois départements situés au nord, au sud-est et dans le sud-ouest de la France, les auteurs s’interrogent sur les effets de la fabrication des emplois-jeunes de la médiation sociale. Il apparaît ainsi que la fabrication des médiateurs et de leur emploi débouche moins sur la consolidation de métiers que sur l’émergence d’une nouvelle forme de transition professionnelle.
    • De l’urgence et du prix de l’utopie

 

    • Point de vue de Jean-Pierre Rulié. Position d’un syndicaliste oeuvrant à la défense et à la promotion du service public d’éducation. « Notre système éducatif, public et laïque n’est ni immuable ni éternel. Pour le défendre, le protéger et le promouvoir, il faut le faire évoluer »
    • Formation et emploi des jeunes en région

 

    • Entretien avec Cécile Gil
    • Projet éducatif local et politiques de la jeunesse

 

    • Francis Oudot. Aujourd’hui, la multiplication des projets éducatifs locaux implique une redéfinition des compétences et des responsabilités des acteurs publics en matière d’éducation. On s’oriente vers un renforcement de la décentralisation et de la déconcentration du système éducatif et de l’ensemble des instances publiques investies dans le secteur de la jeunesse.Partie 3 – Relations familiales et émancipation des jeunes : une nouvelle donne en perspective
    • Une crise du lien intergénérationnel ? note et réflexions critiques

 

    • Jean-Manuel De Queiroz. Existe-t-il aujourd’hui une rupture du lien intergénérationnel ? L’auteur présente synthétiquement les deux réponses opposées disponibles sur cette question en rassemblant les éléments épars de thèses qui traversent aussi bien la philosophie, l’anthropologie que la sociologie. Comment penser, dans la pluralité des situations, à une politique de logement pour les jeunes ?
    • Le rôle et la place des jeunes comme acteurs du changement au fil de l’histoire,

 

  • Michel Colardelle. La jeunesse est synonyme de mobilité, de dynamisme et d’innovation. Cette représentation s’oppose en tous points au principe d’ancienneté qui est associé à la simple transmission des savoirs et des valeurs, donc au conservatisme. Et pourtant, d’un point de vue historique, ces clichés peuvent être critiqués.