Le CUI-CAE : une étape dans le parcours professionnel des jeunes ?

Point de vue des associations du secteur jeunesse, vie associative et sport de la région Centre


Les politiques d’insertion ayant été réformées, notamment suite à la mise en place du revenu de solidarité active (RSA), il n’existe désormais plus qu’une seule forme de contrat aidé : le contrat unique d’insertion (CUI). La distinction marchand/non marchand (secteur public, associations) est cependant conservée, il se décompose ainsi respectivement en deux volets : le CUI-CIE et le CUI-CAE. En région Centre, le CUI-CAE semble être particulièrement utilisé dans le secteur de la JSVA. Au regard du nombre de contrats signés, situé au-dessus de l’objectif régional, l’INJEP et la DRJSCS du Centre s’interrogent sur l’existence d’une spécificité des associations de ce secteur. Les auteurs abordent alors les motivations de celles-ci quant au recours au dispositif et notamment à des jeunes. Elles reviennent sur les différents degrés d’accompagnement mis en place, au travers des formations, des périodes d’immersion et, plus largement, du tutorat. Cette étude permet alors de voir en quoi et comment le CUI-CAE peut être un tremplin pour l’insertion des jeunes et quelles en sont ses limites.

En savoir plus

Contexte de l’étude
En 2010, 1 181 jeunes de 18 à 30 ans ont signé un contrat unique d’insertion-contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) en région Centre, dans le champ de « la jeunesse, du sport et de la vie associative » (JSVA). Pour l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) du Centre, il est essentiel d’accompagner les jeunes du territoire vers une insertion plus durable, tout en valorisant les compétences acquises durant cette expérience. Le but de cette étude est ainsi de recueillir le témoignage d’associations du champ de la JSVA quant aux mesures mises en place dans l’accueil et l’accompagnement de ces derniers et de voir en quoi ce dispositif peut être une étape dans la construction de leur parcours professionnel.

Méthodologie
Basée sur une approche qualitative, la démarche a consisté en la rencontre d’associations de la région Centre ayant accueilli au moins un salarié âgé de 18 à 30 ans, en CUI-CAE sur l’année 2010. Quatorze entretiens semi-directifs ont ainsi été menés auprès de responsables associatifs ou de salariés en charge des CUI-CAE. Pour ce faire, un panel représentatif a été réalisé de façon à respecter la diversité des structures. Ont ainsi été pris en compte la représentation des champs associatifs visés par l’étude (sport, jeunesse, vie associative) et des critères tels que le nombre de salariés, de CUI-CAE accueillis et le secteur d’activité.

En savoir plus sur l'auteur

Christelle Robiteau et Stéphanie Silvestre sont les cofondatrices et directrices d’études du cabinet d’études sociodémographiques (CESOD).