Baromètre DJEPVA Jeunesse 2016

Les difficultés d’insertion socioprofessionnelle et l’accroissement du taux de pauvreté touchent les jeunes de manière accrue. Particulièrement affectés par les effets de la crise de 2008, les jeunes sont aujourd’hui la catégorie d’âge économiquement la plus vulnérable. Dans ce contexte, la jeunesse constitue l’une des cibles prioritaires des pouvoirs publics. Afin de mieux appréhender les conditions de vie, modes de vie, aspirations et attentes des jeunes, le CRÉDOC a réalisé en 2016 une enquête nationale auprès de 4 000 jeunes âgés de 18 à 30 ans, à la demande de la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) et avec l’appui de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP).

Trois grandes thématiques structurent le rapport :

– Le regard porté par les jeunes sur la société et sur leur propre situation

– L’engagement citoyen : adhésion associative, freins et leviers à l’engagement bénévole, mobilisation citoyenne sur  les réseaux sociaux, opinion sur le service civique

– L’accès aux droits et aux dispositifs en faveur de l’insertion : les attentes d’aides des pouvoirs publics, l’accès aux droits sociaux, le renoncement aux soins médicaux, la mobilité internationale

L’étude a été réalisée par le Centre de recherches pour l’étude et l’observation des conditions de vie (CRÉDOC) en collaboration avec l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), à la demande de la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA)

L’enquête a été réalisée en ligne, entre décembre 2015 et janvier 2016, auprès d’un échantillon représentatif de 4 000 jeunes âgés de 18 ans à 30 ans, sélectionnés selon la méthode des quotas. Afin de pouvoir réaliser des analyses régionales, certaines régions ont été surreprésentées afin de disposer d’un effectif minimum de 200 répondants sur chacune des régions.

Les jeunes ont été sélectionnés pour participer à l’enquête selon la méthode des quotas. Les quotas nationaux (région, taille d’agglomération, âge, sexe, niveau de diplôme, situation d’activité) et régionaux (sexe, âge, niveau de diplôme, situation d’activité) ont été calculés d’après les résultats du dernier recensement général de la population (Insee, Recensement de la population, 2012). Un redressement régional puis national a été effectué pour assurer la représentativité de l’échantillon par rapport à la population nationale des jeunes âgés de 18 ans à 30 ans intégrant l’ensemble des variables de quotas, toujours à partir des dernières données du recensements.

Le taux de départ à l’étranger des jeunes de 18 à 30 ans a également été intégré comme variable de redressement. L’approche méthodologique en ligne adoptée avait conduit à surreprésenter les jeunes mobiles. Le redressement a été réalisé à partir des résultats de l’enquête Conditions de vie et Aspirations (CRÉDOC, 2015), à partir de laquelle le CRÉDOC avait réalisé une étude sur la mobilité internationale pour la DJEVPA en 2015. La même question avait alors été posée en face à face à un échantillon représentatif de 2 000 personnes dont 400 jeunes âgés de 18 à 30 ans.