PROGRAMME

 

Le 25 novembre 2021 se tiendront les Rencontres de l’INJEP consacrées aux pratiques sportives et aux inégalités qui les traversent. Cette journée de rencontres et d’échanges, rassemblant acteurs du sport, chercheurs, associations et décideurs, sera l’occasion de faire le point sur les politiques publiques en faveur du sport, et de confronter points de vue et expériences.

 

Déterminant de santé majeur, facteur de socialisation associative et gage de valeurs pour la cohésion sociale, le sport occupe aujourd’hui une place importante dans les pratiques comme dans les politiques nationales et territoriales. Dans un contexte de transformation de la gouvernance du sport, de multiplication des acteurs qui investissent le champ et à l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, les questionnements autour des enjeux éducatifs, sociaux, de santé et territoriaux des pratiques sportives revêtent un intérêt particulier.

 

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), fort de son service statistique en charge du sport, de son expertise sur les pratiques sportives et de sa connaissance des politiques publiques, propose de nourrir et mettre en débat la question des inégalités dans le sport. Sport-santé, discriminations, émancipation par le sport et intégration sont autant de dimensions que l’INJEP souhaite explorer, éclairer et porter dans le débat public au travers de ses Rencontres 2021. Fidèle à sa position d’interface entre la recherche, les décideurs et les professionnels, l’INJEP vous invite à approfondir ces sujets et à en partager les enjeux d’intérêt général à la lumière de travaux scientifiques, de témoignages et d’éclairages d’experts et d’acteurs de terrain.

 

Organisée à la Maison du sport français, lieu emblématique d’accueil du mouvement associatif sportif, cette journée se structurera autour de trois tables rondes. L’évènement ouvert à toutes et tous gratuitement, sur inscription, sera également accessible à distance et diffusé en direct sur les réseaux sociaux.



INTERVENANTS

 

Programme prévisionnel. Les noms de nouveaux intervenants seront communiqués prochainement.

 

8h30 – Accueil des participants

9h00 – Ouverture et introduction par Augustin Vicard, directeur de l’INJEP

 

9h15 Les freins à la pratique physique et sportive, une approche quantitative

Présentation des premiers résultats de l’Enquête Nationale sur les Pratiques Physiques et Sportives.

 

Valérie Raffin – chargée d’études et d’enquêtes statistiques à l’INJEP

Brice Lefèvre – chercheur associé INJEP, maître de conférences à l’université Claude Bernard Lyon 1

 

9h45 – Table ronde 1 – Le sport, un levier d’intégration ?

L’objectif de cette table ronde est de questionner les usages du sport pour l’intégration, en particulier celle des publics les plus en difficulté comme les jeunes issus des quartiers populaires notamment. De quelle manière les acteurs utilisent-ils la pratique sportive comme entrée pour des apprentissages, comme levier éducatif ou encore comme appui à un projet d’insertion professionnelle ? Autant de questions qui seront abordées lors de ce temps d’échanges qui portera une attention particulière à la dimension territorialisée des actions d’intégration autour du sport.

Animateur : Cédric Zimmer, chargé d’études statistiques à l’INJEP

 

Cyril Nazareth, docteur en sociologie, centre Maurice-Halbwachs

William Gasparini, sociologue et professeur à la Faculté des sciences du sport de l’université de Strasbourg, membre du laboratoire Sport et Sciences Sociales

Yves Appriou, co-président et co-fondateur de l’association Drop de béton

Adil El Ouadehe, directeur technique national adjoint à l’UFOLEP

 

11h15 – Table ronde 2 – Le sport-santé pour réduire les inégalités ?

Qu’il concerne les jeunes ou les séniors, les personnes sédentaires ou atteintes d’affections de longue durée, le sport-santé recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui visent à lutter contre la sédentarité et améliorer la santé des pratiquants. À la croisée du champ sportif et du champ de la santé, le sport-santé mobilise une diversité d’acteurs issus de ces milieux. Cette table ronde traitera des enjeux de la mise en œuvre de la politique publique de sport-santé ainsi que des manières dont elle est appropriée par les acteurs au niveau local.

Animatrice : Amélie Mauroux, cheffe de la MEDES (Mission Enquête, Données et Etudes Statistiques) à l’INJEP

 

Akim Oualhaci, sociologue, chargé d’études et de recherche à l’INJEP

Marina Honta, professeure des universités, Centre Emile-Durkheim – Université de Bordeaux

Cédric Barreau, secrétaire national de l’association Urban Runners

« Défi-Forme Santé » – Maison sport-santé de Saint-Denis, nom à venir

 

12h30 – Pause déjeuner et animations de Lisa Nasri, Happy Fit, coach sportive, sur les thèmes suivants :

  • Les clichés sportifs qui ternissent l’image du sport
  • Le sport comme vecteur de confiance en soi
  • Le sport comme outil d’émancipation et d’acceptation de la femme ronde

 

14h00 – Table ronde 3 – Quand le sport participe à l’émancipation

Cette table ronde abordera la question de l’émancipation par le sport, ou comment le sport peut être un espace permettant de s’affranchir d’entraves, de préjugés et de stéréotypes liés au sexe ou au handicap notamment, et devenir un vecteur de promotion de l’égalité et de lutte contre les discriminations. Ce temps d’échanges permettra de croiser les expériences de discriminations multiples vécues par les pratiquantes et pratiquants et les actions qui visent à les contrer et favoriser l’autonomie individuelle et collective.

Animateur : Akim Oualhaci, sociologue, chargé d’études et de recherche à l’INJEP

 

Elsa Vallot, doctorante en littérature et théorie critique à l’université de Californie du Sud (Los Angeles)

Carine Guérandel, maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Lille

Pauline Le Mouellic, Présidente fondatrice de l’Association Graines de footballeuses

 

15h15 – Table ronde de clôture – Quelles politiques publiques sportives pour réduire les inégalités ?

Mobilisant de multiples acteurs que sont l’État, le mouvement sportif, les associations sportives ainsi que les collectivités territoriales, les politiques sportives jouent un rôle majeur dans la manière dont s’organise le sport en France tant à l’échelon national que local. Comment ces politiques peuvent-elles réduire les inégalités dans le champ sportif ? Comment renouveler les politiques sportives à l’aune des transformations récentes de la société, et dans le cadre de la préparation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris ?

Animateur : Augustin Vicard, directeur de l’INJEP

 

Agathe Barbieux, directrice du développement de l’Agence nationale du sport

Brigitte Henriques, Présidente du Comité National Olympique Sportif Français (sous réserve)

Gilles Quénéhervé, directeur des sports, ministère en charge des sports

Mokrane Rahmoune, Président du réseau des directeurs de sport de la Seine-Saint-Denis

 

 

16h30 – Fin de la journée, pot de clôture

 

Évènement gratuit et accessible à tous, dans la limite des places disponibles.

Suite aux dernières mesures annoncées par le gouvernement, l’accès à la Maison du sport français se fait sur présentation d’un pass sanitaire valide.

 

Inscriptions obligatoires en cliquant ici.

 

PLAN