S’engager pour la démocratie. Parcours de jeunes dans des collectifs d’expérimentation démocratique


La dernière vague 2018 de l’Enquête européenne sur les valeurs (EVS) souligne le rapport ambivalent des jeunes à la démocratie, en particulier un niveau de défiance accru envers les institutions de la démocratie représentative en même temps que de fortes attentes en termes de participation citoyenne. À partir d’une enquête qualitative par entretien, la présente recherche invite à questionner ces deux tendances opposées à travers le prisme des activités militantes de jeunes engagés dans des collectifs d’expérimentation démocratique.

En savoir plus

 

Après un tour d’horizon des éléments de cadrage et de contexte issus de la littérature scientifique et des données statistiques disponibles sur le rapport des jeunes à la démocratie, la recherche articule deux dimensions.

  • D’une part elle rend compte du « travail de cadrage » opéré par ces collectifs, c’est-à-dire le processus d’alignement de la cause à défendre (aide à la décision, actions pour une transparence des institutions, mise à disposition d’informations sur les élections) avec l’environnement social et politique dans lequel le mouvement prend forme. Ces activités de cadrage visent à obtenir un écho favorable dans l’espace public dans l’objectif d’élargir le cercle des adhérents. Elles reposent sur la mise en oeuvre d’une « grammaire de la vie publique », qui permet aux militants de convertir les troubles éprouvés dans le fonctionnement de la vie démocratique en formats d’expression acceptables publiquement, c’est-à-dire identifiables par l’opinion publique et, par là, susceptibles d’être traités par l’action publique.
  • D’autre part, ce rapport présente différents profils des jeunes engagés dans les collectifs d’expérimentation démocratique ,en identifiant les différents éléments qui conditionnent ces parcours d’engagement et en repérant les dynamiques à l’oeuvre dans le cheminement militant de ces jeunes. Pour rendre compte de ces dynamiques, plurielles et variées, une typologie donne à voir les intentions, justifications et motifs avancés par ces jeunes pour expliquer leur parcours d’engagement, le sens qu’ils y donnent et les objectifs qu’ils visent.

 

 

En savoir plus sur l'auteur

Laurent Lardeux, chargé d'études et de recherche, INJEP