Évaluation de la phase de préfiguration du Service national universel

Enseignements de l'étude des séjours de cohésion de juin 2019


Après avoir publié, en novembre 2019, une note synthétique sur les premiers enseignements de l’évaluation de la phase de préfiguration du Service national universel (SNU), l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire, missionné pour réaliser cette évaluation, publie son rapport complet.

Dans le cadre de la préfiguration du SNU sur treize territoires, une évaluation des premiers séjours de cohésion a été réalisée par l’INJEP. Celle-ci visait à :
– analyser la réception par les différents acteurs de ce dispositif ;
– rendre compte des différentes modalités de mise en œuvre de ce dispositif national sur les territoires ;
– connaître le profil et les caractéristiques des premiers volontaires de cette phase de préfiguration ;
– interroger au regard des données recueillies à cette étape, et à court terme, les objectifs principaux du dispositif, à savoir la mixité sociale, la cohésion et l’engagement.

Ce rapport présente les résultats de cette évaluation, reposant sur des recueils de données qualitatifs alliant de nombreuses observations à près de 400 entretiens réalisés pendant la phase de cohésion, en amont et en aval de celle-ci, et sur une enquête quantitative auprès de la totalité des jeunes volontaires participant aux séjours de cohésion.

L’évaluation rend compte des différentes modalités de mise en œuvre du cahier des charges, tant sur l’aspect de la gouvernance au niveau territorial, que des ressources humaines et du management des équipes encadrantes. Elle aborde l’organisation et la gestion opérationnelle ainsi que le coût des séjours. Les données recueillies permettent également de connaître le profil et les caractéristiques des premiers jeunes volontaires de cette phase de préfiguration.

Enfin, ces premiers résultats permettent d’analyser à court terme les objectifs de mixité sociale, de cohésion et d’engagement des jeunes.