Générations désenchantées ? Jeunes et démocratie


Hausse de l’abstention, affaiblissement des allégeances partisanes, défiance à l’égard du personnel politique, intérêt supposé pour des régimes non démocratiques : les symptômes d’une fragilisation des relations des jeunes citoyens français vis-à-vis des institutions de la vie démocratique se multiplient. Doit-on prendre au sérieux ces discours alarmistes sur la « déconsolidation » ou l’« érosion » démocratique ? À partir des résultats de la dernière enquête européenne Valeurs (European Values Survey [EVS]) conduite en 2018, les chercheurs et chercheuses réunis dans cet ouvrage nous invitent à poser un regard plus nuancé sur cette question. Les dix chapitres du livre attestent plutôt d’aspirations nouvelles chez les plus jeunes pour une démocratie plus directe et davantage tournée vers des valeurs d’égalité et de justice globale.

Du point de vue des jeunes citoyens, la démocratie contemporaine est inadaptée pour faire face à l’accroissement des inégalités, l’insécurité sociale croissante ou le dérèglement climatique. La défiance observée n’a en effet pas grand-chose à voir avec un sentiment de dépossession politique. Ils et elles semblent davantage prêts à expérimenter de nouveaux régimes de citoyenneté hors des institutions politiques traditionnelles. Avec le renouvellement générationnel en cours et la généralisation des formes d’expression politique alternatives se pose la question des modalités d’inclusion à initier pour impliquer les citoyens, notamment les plus jeunes, dans le débat démocratique. Voter et suivre un parti ou un président ne suffit plus.

Abordant à la fois la question des inégalités entre jeunes et leurs effets sur la polarisation des valeurs politiques, économiques et sociales (partie 1), la participation politique et le rapport aux institutions (partie 2), ou encore le sentiment d’appartenance locale, nationale, européenne et supranationale (partie 3), ce livre montre combien les nouvelles générations (et celles qui les ont précédées) oscillent entre désenchantement politique et réenchantement démocratique. Nombre de citoyens qui émergent témoignent ainsi d’aspirations nouvelles vers plus d’horizontalité, en réaffirmant avec vigueur un désir de participer plus directement au débat public.

Acheter l’ouvrage sur le site de la Documentation Française

Texte intégral


Sommaire

 

Introduction

Le plus bel âge pour la démocratie française ?
Laurent Lardeux, Vincent Tiberj

 

Première partie – Inégalités entre jeunes et polarisation des valeurs

Chapitre 1

Des jeunes et des inégalités
Yaëlle Amsellem-Mainguy et Laurent Lardeux

Chapitre 2

Les valeurs économiques et sociales des jeunes : plus interventionnistes, plus altruistes
Frédéric Gonthier

Chapitre 3

Individualisation ou valeurs traditionnelles ? Idéal familial, libéralisme des mœurs et valeurs de tolérance
Pierre Bréchon

Chapitre 4

Une jeunesse moins « ouverte » que par le passé sur les questions touchant aux immigrés et aux minorités ?
Guillaume Roux

 

Deuxième partie – Participation politique, démocratie et rapport aux institutions

Chapitre 5

Les jeunes Français sont-ils moins attachés à la démocratie que les autres ?
Une exploration des déterminants du soutien aux alternatives non démocratiques
Camille Bedock

Chapitre 6

Ni pires, ni meilleurs… différents ! Comment la citoyenneté évolue parmi les jeunes
Vincent Tiberj

Chapitre 7

Trop apathiques ou trop remuants ? Générations et participation politique
Vincent Tiberj

Chapitre 8

« Tout est chaos ? » Prendre position en politique dans les années Macron
Vincent Tiberj

 

Troisième partie – Sentiment d’appartenance locale, nationale, européenne et supranationale

Chapitre 9

Entre cosmopolitisme et fierté nationale : des sentiments d’appartenance hybrides
Laurent Lardeux

Chapitre 10

Les jeunes Français et l’Union européenne : une relation contrariée
Céline Belot

 

Présentation des auteurs et autrices